syndrome de l'imposteur

Syndrome de l’imposteur : 5 manières de le surmonter !

On estime qu’environ 60 à 70 % de la population a déjà connu au moins une fois dans sa vie le syndrome de l’imposteur.

Vous pensez ne pas être suffisamment qualifié pour votre job, ne pas avoir les compétences pour l’exercer. Vous avez constamment peur d’échouer et vous pensez que vos réussites sont dues uniquement à la chance et pas à votre travail…

Si vous répondez positivement à l’une de ces phrases, vous souffrez certainement du syndrome de l’imposteur. Ce syndrome persistant peut avoir un véritable impact sur votre travail et sur votre confiance en vous.

Cette semaine, Meet My Job vous donne 5 conseils pour le surmonter !

 

1. Prenez conscience que vous souffrez de ce syndrome.

On entend souvent que nommer un problème, c’est déjà trouver une partie de la solution !

Pour résoudre le symptôme de l’imposteur, il faut que vous preniez conscience que vous en souffrez. Cela vous permettra d’en dessiner les contours et de le relativiser pour le combattre plus efficacement. Ensuite, vous devez réfléchir aux moments où il se manifeste et dans quels domaines exactement.

Essayer d’énumérer tous les problèmes que ce syndrome vous pose et à quel point il est présent en vous.

Surtout, il ne faut pas que cela vous fasse rester dans votre zone de confort : si vous ne vous confrontez pas à la prise de risque, vous vous sentirez de plus en plus illégitime.

 

2. Faites preuve de positivité et ressassez vos réussites ! 

Ensuite, vous devez savoir que le syndrome de l’imposteur est lié à votre confiance en vous. Il est là pour saper votre image personnelle et pour vous faire douter dans tout ce que vous faites. Ce syndrome est comme une petite voix dans votre tête qui dénigre vos capacités et vos compétences.

Une seule solution : faites taire cette voix et remettez-vous en cause positivement ! Ne laissez pas cette voix vous rabaisser et prendre le pouvoir dans votre esprit.

Comment faire ? Rappelez-vous votre parcours professionnel, les compétences que vous avez acquises, les projets que vous avez mis en place… Tous les éléments de votre carrière qui sont une fierté pour vous. Cela vous permettra de vous recentrer sur vous-même. Rappelez-vous que vous êtes parfaitement légitime dans la fonction que vous occupez et que vous êtes capable de réussir !

 

3. Confiez-vous à un collègue proche ou à votre entourage !

Ensuite, il est important de ne pas vous replier sur vous-même et de ne pas garder toutes vos angoisses pour vous. Il peut être intimidant d’en parler, mais hélas, personne ne vous aidera si vous n’en parlez pas. Il est donc intéressant de vous confier à vos proches ou à un collègue de confiance. Ils seront plus à même de vous rassurer et de vous soutenir.

Demandez-leur d’être le plus objectif possible et de vous dire clairement les choses. Avoir un autre regard vous sera d’une grande aide dans la résolution de votre problème.

Acceptez également les compliments de leur part mais ne vous faites pas encenser à outrance. Cela ne vous sera pas d’une grande utilité pour vaincre ce syndrome de l’imposteur.

 

4. Ne jugez pas les autres pour vous sentir mieux.

Si avec le syndrome de l’imposteur, on a tendance à se comparer à des personnes à qui tout semble sourire, faire l’exact opposé n’est pas mieux.

Pour sortir de ce cercle vicieux, il est important de ne pas juger une autre personne et considérer que vous valez mieux qu’elle. De plus, flatter votre égo ne vous apportera rien et sera même contre-productif par la suite.

Vous devez avoir le réflexe de voir en premier les forces chez les autres : cela vous permettra à terme de voir en premier vos forces plutôt que vos faiblesses. Votre confiance en vous en ressortira grandie.

N’oubliez pas que personne n’est parfait et que chacun est en proie au doute parfois. De plus, si vous êtes au poste que vous occupez, c’est que des personnes ont vu vos forces et ont estimé que vous avez les qualités requises.

 

5. Ne vous lancez pas dans une course à la performance.

Enfin, on pense à tort qu’en se lançant dans une course à la sur-performance, on arrivera à se débarrasser du syndrome de l’imposteur.

Certes, il est important de donner le meilleur de soi-même, mais ne vous enfermez pas dans une rigueur excessive et malsaine, qui à long terme, peut s’avérer être épuisante.

Travailler comme un acharné pour prouver votre légitimité ne vous apportera rien de bon : cela ne fera que vous mettre plus de pression et pourrait vous conduire au burn-out !

 

 

Découvre nos entreprises à impact positif

Rendez-vous sur Meet My Job pour découvrir les dernières offres de stage & d’emploi des entreprises & associations qui ont un impact positif sur notre planète et société !