Réduire sa pollution digitale

Pollution digitale : comment alléger son empreinte environnementale sur le web

Saviez-vous que notre présence en ligne sur le web pollue dès lors que nous avons un compte en ligne, une adresse mail ou que nous utilisons un cloud ? La pollution digitale est supérieure à celle du transport aérien. Selon le rapport de The Shift Project pour une sobriété numérique de 2018, le poids du numérique et du transport aérien était équivalent jusqu’en 2017 mais depuis, l’écart ne cesse de se creuser. Alors que peut-on faire en tant que consommateur pour alléger notre empreinte environnementale sur le web ? 

 

Garder ses appareils plus longtemps

Nos appareils connectés ont une empreinte environnementale qui débute au premier jour de leur fabrication. C’est d’ailleurs là qu’elle est la plus massive. L’appareil qui pollue le moins c’est celui qu’on n’a pas besoin de produire. 

Concrètement ce qui pollue le plus c’est la construction des équipements : ordinateurs, smartphones, tablettes. Il y a 4 milliards de personnes qui utilisent internet dans le monde et ils sont tous équipés de plusieurs appareils. 

“Dans le numérique, il y a l’énergie qu’on utilise pour les utiliser, mais il y a surtout l’énergie pour les fabriquer, typiquement, pour un smartphone, 90 % de la facture carbone est dépensée au moment où l’on ouvre le smartphone. Ensuite, le recharger pendant 2 à 3 ans, c’est seulement 10 % de la facture CO2. Sur les objets numériques, l’étape de la fabrication est extrêmement significative.” 

          Xavier Verne, membre du think-tank The Shift Project

Il faut faire en sorte de garder le plus longtemps ses appareils, afin de ne pas devoir en racheter tous les deux ans. 

Si vous devez en acheter, tournez-vous vers le marché du reconditionnement tel que Back market, Smaaart, E-recycle, etc. Ces entreprises reconditionnées, remettent à zéro les appareils, les nettoient et les remballent. De cette façon, vous ferez un geste pour la planète et pour votre porte-monnaie. Ces produits sont considérablement moins chers.

 

Nettoyer sa boite mail

Nos données sont sauvegardées dans ce qu’on appelle des data centers, qui sont très énergivores et qui émettent des gaz à effet de serre. Un data center, c’est une grande salle composée d’ordinateurs géants qui tourne 7j/7, et 24h/24. Afin de fonctionner correctement, ils ont besoin d’être refroidis pour ne pas s’abîmer. Cela consomme énormément d’électricité, si bien qu’un e-mail de 1 MO envoyé produit 19 grammes de Co2 et plus encore s’il n’est pas supprimé. Quoique vous laissiez en ligne cela à un impact.

D’autant plus que vos données ne sont jamais stockées dans un seul data center mais dans plusieurs. De cette façon, si l’un d’entre eux rencontre un incident, aucune donnée ne sera perdue. 

De cette façon, pensez à vider votre boîte de réception des mails dont vous n’avez plus besoin. Supprimez les spams et désabonnez-vous des newsletters. Vous pouvez utiliser l’application CleanFox, elle permet de supprimer tous les mails superflus et de vous désabonner automatiquement des newsletters qui ne vous intéressent plus.

Enfin, il faut s’assurer de bien vider votre corbeille sinon les données ne seront pas réellement effacées.

 

Limiter l’utilisation des CLOUD

Pour le stockage de vos données et de vos documents, les cloud sont bien pratiques. Ils permettent de les récupérer n’importe où par le biais d’internet. Cependant, stocker sur le cloud nécessite plus d’énergie, car il entraîne des allers-retours entre l’utilisateur et les serveurs. 

Il est possible de s’en passer ou alors d’en diminuer l’impact. Pour limiter votre pollution digitale, pensez comme pour les mails à trier ce qui est présent sur votre cloud. 

Aujourd’hui, toutes les personnes ayant des smartphones voient leurs photos dupliquées sur Icloud, Google Photos, Onedrive, résultat, on se retrouve avec 20 fois la même photo. Pensez à nettoyer ces photos et à les enregistrer sur vos appareils pour limiter la pollution digitale. De même, il est inutile de conserver des vieux dossiers d’il y a plusieurs années, que vous n’ouvrez plus. Pour arrêter complètement l’utilisation du cloud, utilisez des supports amovibles tels que des disques durs et des clés USB. Faites des copies à plusieurs endroits de manière à ne jamais perdre vos données.

Si vous avez vraiment besoin d’utiliser le cloud, il est possible de souscrire à des abonnements dans des entreprises qui utilisent des énergies vertes pour leur data center. Elles équilibrent leurs émissions de CO2 par la plantation d’arbres.

 

Découvre nos entreprises à impact positif

Rends-toi sur Meet My Job, c’est la plateforme de recrutement qui référence uniquement les entreprises ayant un impact positif sur notre société et notre planète.