atomium article

L’écosystème belge des startup

Alors que le mot d’ordre est à l’innovation ou l’entrepreneuriat, on observe un acteur qui va quelque peu à contre-courant. De manière assez regrettable, la Belgique ne se place pas vraiment en bon élève en matière de financement de ses startup. Politiques désorganisées, manque de moyens ou concurrence internationale trop forte? Difficile de pointer un seul facteur du doigt tant l’écosystème en lui-même peut sembler endigué… Cependant, on escompte tout de même un avenir plus radieux au monde entrepreneurial belge pour plusieurs raisons. 

Une désorganisation nationale

En Europe, la fibre entrepreneuriale est plus présente que jamais. Les initiatives innovantes sont encouragées aux quatre coins du continent avec plus ou moins de ferveur. Parmi les moins bons élèves, nous retrouvons la Belgique qui fait pâle figure face à ses homologues suédois ou néerlandais, par exemple. Contrairement à ses voisins, le plat pays investit moins dans les startup et scale-up. Il en résulte également une perte de terrain considérable. Ce phénomène serait causé par un manque d’ambition entrepreneuriale et politique en Belgique. Autrement dit, si un élan entrepreneurial venait à être présent, il ne bénéficierait sans doute pas d’un soutien financier réciproque. Les fonds publics ne sont que peu invoqués pour ce marché et les jeunes entreprises doivent donc se tourner vers des instances privées.

Cas concret en Wallonie

De plus, l’économie belge ne joue pas forcément en faveur d’une stimulation entrepreneuriale locale. Les provinces se querellent entre elles et les différents fonds connaissent un chemin questionnable. Parfois même au-delà des frontières du pays… Par exemple,  on s’est récemment aperçu que des entreprises basées dans le Hainaut investissent dans des startup bruxelloises et même espagnoles (Article complet ici). Le problème est que ces sociétés possèdent des capitaux partiellement publics. De l’argent est donc redistribué ailleurs, là il trouverait très certainement une utilité à financer l’entrepreneuriat local. C’est d’ailleurs ce que la ville de Charleroi tente de mettre en place : établir un écosystème digital prospère.

Entre financement insuffisant et argent volatile, l’écosystème entrepreneurial belge n’est décidément pas un univers favorable. De nombreux points sont à améliorer. En attendant, l’année 2021 reste une année record en termes de financement, ce qui devrait être de bonne augure pour le futur, espérons-le. La Belgique est sur la bonne voie et elle peut compter sur ses entrepreneurs de demain pour développer ce secteur.

Financement alternatif 

Face à ce constat, beaucoup de très jeunes entreprises se tournent vers d’autres solutions pour financer leur projet. L’une d’entre elles a le vent en poupe et gagne en popularité : le crowdfunding. Également appelé financement participatif, ce procédé permet à qui le désire de contribuer au financement d’un projet, avec un montant libre. Cela permet aux lanceurs de projet de récolter une somme d’argent, souvent nécessaire au lancement concret de leur entreprise. C’est un système bien plus modeste mais qui permet de récolter des fonds indispensables tout en faisant la promotion de son projet. De plus, il s’agit d’un moyen de valoriser leur investissement en finançant de très jeunes entreprises qui ont un impact positif. On donne à son épargne une dimension environnementale ou sociale en finançant des structures qui sont rentables en plus d’avoir un réel impact positif. Une situation où les différents partis sont gagnants, que demander de mieux ?

Pour en savoir plus sur les avantages à travailler dans une startup, consultez notre article dédié.

L’avenir des startup

Bien que l’état actuel des choses ne soit pas grandiloquent, l’avenir des de l’entrepreneuriat est tout de même assuré. Nous pouvons d’ores et déjà observer des évolutions positives dans le milieu, comme l’année 2021 qui a battu tous les records. Tant que les idées paraîtront, les initiatives suivront. Il ne reste plus qu’à espérer que la Belgique soit davantage proactive dans son système de financement et que les politiques internes s’éclaircissent. 

Pour plus de contenu, n’hésitez pas à visiter notre Linkedin et notre Instagram !

 

Découvrez nos entreprises à impact positif

Meet My Job est la 1ère plateforme belge de recrutement dédiée au développement durable. Alors, qu’attendez-vous? Trouvez votre job/stage de rêve dans le développement durable ici !