télétravail

Le télétravail est-il meilleur pour l’environnement ?

Au premier abord, on pourrait penser que travail à domicile rime avec écologie puisqu’il permet d’éviter les déplacements professionnels. En sachant que 70% des Belges utilisent leur voiture pour se rendre au travail, le constat est vite établi : le télétravail permet de diminuer les émissions CO2 liées aux transports. Pourtant, le calcul n’est pas si simple ! Découvrons ensemble les liens existants entre environnement et télétravail.

À la recherche d’un job qui a du sens ? Meet My Job peut t’y aider !

Les bienfaits du télétravail sur l’environnement

Lorsqu’il s’agit de citer les avantages environnementaux du télétravail, celui de la diminution des trajets en voiture est en début de liste. Selon une étude réalisée par l’ADEME en 2020, un jour de télétravail par semaine permettrait d’économiser 271 kg de CO2 rejetés par an. En moyenne, le télétravail permet alors de réduire l’impact environnemental lié aux transports en voiture d’environ 30%.

En plus des déplacements professionnels évités, le télétravail pourrait permettre de diminuer l’empreinte écologique des entreprises. Si le nombre de travailleur.euse.s est réduit, les ressources énergétiques et le matériel le sont aussi ! Tout d’abord, la quantité d’énergie consommée en entreprise est limitée. Dans les bureaux, les imprimantes sont très énergivores, sans mentionner la lumière, climatisation, chauffage, ou encore la machine à café… Qui dit moins de salarié.e.s aux bureaux, dit moins d’espaces à alimenter ! De plus, moins de fournitures sont nécessaires avec le télétravail. Qu’il s’agisse du papier, des cartouches d’encre, des stylos… Le télétravail permet dans ce sens de servir la cause environnementale et offre un potentiel de réduction de la pollution non négligeable.

Cependant, il ne faut pas négliger les effets rebonds qui pourraient se matérialiser sur le moyen et long-terme. Même s’ils sont encore difficilement mesurables, il convient d’en être conscient.e.

Voir aussi : les 8 avantages et inconvénients du télétravail 

Les pollutions cachées du télétravail

La pollution numérique

La pollution numérique est un des aspects qui vient estomper les effets positifs du télétravail. En effet, le numérique demande des infrastructures physiques qui consomment énormément d’énergie. Avec l’essor du télétravail, le recours aux visioconférences a drastiquement augmenté et n’est pas sans conséquence pour la planète. D’après une étude de 2020 mentionnée dans l’étude de l’ADEME, une minute en visioconférence émettrait 1g de CO2. D’autre part, le suréquipement en matériel informatique nécessaire au travail à distance est à l’origine de nouveaux déchets.

La pollution numérique représente aujourd’hui 4% des émissions mondiales de gaz carbonique selon l’ADEME. Avec le télétravail, ce chiffre devrait augmenter. Il existe néanmoins des moyens simples pour réduire son impact environnemental en télétravail et atteindre une sobriété numérique : supprimer ses e-mails, nettoyer ses espaces Cloud, privilégier les appels aux visioconférences ou éteindre sa caméra durant les visioconférences…

Les dépenses énergétiques au domicile

Même si notre empreinte carbone liée aux transports est en baisse grâce au télétravail, l’Agence Internationale de l’Énergie (IEA) constate que la pollution liée au travail pourrait bien augmenter en raison d’une hausse de la consommation d’énergie chez les ménages. Au Royaume-Uni par exemple, les confinements de 2020 avaient causé une augmentation de la consommation d’électricité de l’ordre de 15%.

De plus, la consommation d’énergie en entreprise n’est pas nécessairement en baisse avec le télétravail. Au bureau, elle reste même parfois stable puisque les locaux restent ouverts pour accueillir certains salariés souhaitant travailler en présentiel.

Les trajets maison-travail remplacés

Le nombre de trajets professionnels a certes été réduit, mais il faut regarder les répercussions du télétravail sur les autres déplacements quotidiens. Lorsque nous travaillons à distance, nous ne restons pas forcément cloitré.e.s chez nous. Le télétravail peut engendrer des déplacements non professionnels imprévus : faire ses courses, emmener ses enfants à l’école, se rendre à ses activités personnelles, etc.

Par ailleurs, le télétravail peut avoir un effet de relocalisation. Avec ce nouveau mode de travail, les travailleur.euse.s sont encouragé.e.s à s’installer plus loin. En effet, ils accepteront de faire plus de trajet s’il s’agit d’aller au travail qu’une fois par semaine. Par conséquence, les trajets sont rallongés et les travailleur.euse.s ont beaucoup plus recours à la voiture. Cela peut estomper l’impact positif de la réduction des déplacements maison-travail.

Voir aussi : les 8 avantages et inconvénients du télétravail 

Pour plus de contenu, n’hésitez pas à visiter notre Linkedin et notre Instagram !

 

Découvrez nos entreprises à impact positif

Meet My Job est la 1ère plateforme belge de recrutement dédiée au développement durable. Alors, qu’attendez-vous? Trouvez votre job/stage de rêve dans le développement durable ici !