harcèlement au travail

Harcèlement au travail : 5 conseils pour s’en sortir !

Selon une étude Securex de janvier 2019, plus d’un travailleur belge sur trois se sent victime de harcèlement sur son lieu de travail et cela n’a cessé de progresser par rapport à l’année 2017.

Dévalorisation, perte d’estime de soi et de son travail, burn-out ou dans les cas les plus grave, la dépression sévère : le harcèlement au travail est aujourd’hui une réalité qui touche de nombreux travailleurs.

C’est pourquoi Meet My Job te donne des conseils pratiques pour te défendre et faire face à cette situation !

 

Prenez du recul et évitez de vous culpabiliser !

 

Quand on subit du harcèlement au travail de la part d’une personne, il est important de ne pas se laisser déstabiliser. En effet, le harceleur cherche d’abord à dévaloriser votre travail et à vous faire perdre confiance en vous.

N’oubliez pas que vous n’êtes jamais responsable de votre harcèlement et ne devez pas culpabiliser de cette situation. Vous êtes la victime de cette situation et pas le/la coupable.

Il est donc important pour vous de prendre du recul sur la situation, cela est difficile mais il s’agit d’un élément essentiel pour ne pas tomber dans le piège du harcèlement. Essayer de noter tous les petits détails qui participent à votre harcèlement comme les remarques assassines, les mises à l’écart lors de réunion ou en dehors…

 

Si le harceleur persiste dans ces attaques, ne répliquez pas directement.

 

Il est parfois dur de ne pas réagir à une remarque infondée ou une attaque virulente. Vous devez néanmoins de ne pas réagir au quart de tour car votre harceleur n’attend que ça. Il cherche à avoir de l’emprise sur vous car c’est une sorte de “jeu” pour lui.

Vous devez donc faire preuve d’indifférence à son égard : essayer de garder le sourire, de répondre à ces remarques avec de l’humour, comme si cela ne vous atteignez pas.

S’il vous attaque sur votre travail : essayez d’être irréprochable sur le plan professionnel : respectez les deadlines de vos projets, soyez consciencieux, évitez d’être en retard ou de provoquer des conflits. De cette façon, vous serez inattaquable sur ce plan et le harceleur ne pourra pas vous critiquez sur votre travail.

 

Si le harcèlement au travail continue, confrontez la personne lors d’un entretien en face-à-face !

 

Malgré votre indifférence, la personne qui vous harcèle continue, il est alors important d’aller le confronter directement et franchement.

Vous ne devez pas l’accuser directement car il risque de nier en bloc vos reproches. Demandez-lui des explications concrètes sur son attitude, avec des arguments précis et témoignages de personnes si c’est possible.

Si vous faites la démarche d’aller directement le rencontrer, il devrait se sentir moins fort face à vous. Il comprendra qu’il est démasqué et sera probablement décontenancé par votre assurance. Il faut lui faire comprendre de façon ferme et courtoise que vous savez vous défendre et vous ne serez pas isolé dans cette affaire s’il continue à agir.

 

Le harceleur continue malgré tout ? Vous devez informer les personnes de votre entreprise.

 

Après cette explication avec vous, il continue de vous harceler. Il faut en parler directement à votre hiérarchie. Adressez-vous à une personne sensibilisée au harcèlement comme la responsable des ressources humaines, le médecin du travail ou le représentant du personnel.

Mais avant d’en parler à votre supérieur, essayez de collecter des preuves de votre harcèlement. Des e-mails, courriers, témoignages de collègues, actions précises à votre encontre, voire des enregistrements audio si vous manquez d’éléments.

Les cas de harcèlement au travail sont nombreux et parfois difficiles à détecter. Collecter des preuves de votre harcèlement vous permettra d’avoir plus de crédibilité auprès de votre hiérarchie.

De plus, ces éléments vous seront utiles devant une juridiction si vous envisagez de porter plainte contre votre harceleur.

 

Le harcèlement au travail affecte votre santé : des mesures drastiques s’imposent ! 

La situation devient catastrophique, votre santé mentale et physique se détériore et vous êtes à bout. Il est important de vous préserver en sortant de cette situation toxique, il existe plusieurs possibilités pour cela :

  • Vous pouvez demander une mutation dans un autre service, où vous ne serez pas en contact avec votre harceleur.
  • Vous pouvez prendre un congé sabbatique, même si cela nécessite d’avoir les moyens financiers. Ce congé vous permettra de vous ressourcer, de vous reposer et peut-être de chercher un nouvel employeur.
  • Vous pouvez prendre un arrêt maladie si vous êtes trop affecté par la situation. Il faudra consulter votre médecin généraliste, le médecin du travail et en parler à votre responsable des ressources humaines.
  • Enfin, vous pouvez démissionner de votre poste et quitter l’entreprise. Même si le harceleur sera lui toujours dans l’entreprise, c’est parfois la seule solution pour ne pas aggraver votre état. Avant d’engager cette décision, réfléchissez à vos différentes possibilités (démission, licenciement négocié, rupture du contrat de travail à l’amiable…).

 

Vous ne savez pas comment faire ? Demandez des conseils à un avocat spécialisé en droit du travail : celui-ci pourra vous accompagner dans cette épreuve !

 

Découvre nos entreprises à impact positif

Rendez-vous sur Meet My Job pour découvrir les dernières offres de stage & d’emploi des entreprises & associations qui ont un impact positif sur notre planète et société