bullshit job

Et vous, faites-vous un bullshit job ?

Depuis quelques années, le terme « bullshit job » est venu s’immiscer au sein des problématiques actuelles du monde du travail. L’anthropologue américain David Graeber avait mis sur le devant de la scène ce mot et avait théorisé ce concept en 2018 dans son livre « Bullshit Jobs: A Theory »

Selon lui, un bullshit job est « un boulot si inutile, absurde, voire néfaste, que même le salarié ne peut en justifier l’existence, bien que le ‘contrat’ avec son employeur l’oblige à prétendre qu’il existe une utilité à son travail. »

Ce type d’emploi est un véritable frein à l’épanouissement du salarié et à sa quête de sens dans son travail. L’anthropologue définirait même la proportion de ces bullshit jobs à plus de 40 % dans nos sociétés ! 

Alors ? bullshit job ou pas bullshit job ? Cette semaine, Meet My Job vous aide à y voir plus clair !

 

1. Vous n’aimez pas parler de votre travail à vos amis !

Tout d’abord, vous avez forcément connu ce moment : vous retrouvez vos plus proches amis pour une sortie au restaurant ou dans un bar. Après avoir échangé quelques banalités et lieux communs, vous vous mettez à parler chacun de votre travail, en donnant des précisions diverses et en parlant avec passion.

Quand vient votre tour, vous êtes gêné : vous essayez d’en parler le plus brièvement possible en restant très évasif. Vous souhaitez simplement passer à un autre sujet !

Si telle est votre réaction, c’est que vous faites probablement un bullshit job !

Vous estimez que votre travail n’est pas intéressant et n’avez pas envie de le décrire à vos amis. Vous avez également peur de vous lamenter ou de paraître ridicule face à vos proches, qui ont un travail plus passionnant.

 

2. Vous avez l’impression que votre emploi n’a aucun impact sur le monde.

Il s’agit d’une question dont tout le monde se pose fréquemment : mon job a t-il un impact sur le monde ? vais-je laisser une trace par la fonction que j’occupe ?

C’est une question épineuse qui torture régulièrement notre esprit. Néanmoins, il est possible de trouver la réponse après une réflexion plus poussée et en creusant au plus profond de nous. Pour faire simple, on trouve forcément à notre job un impact, même infime, sur la société.

Toutefois, si vous trouvez que votre emploi n’a vraiment pas le moindre impact sur le monde après votre introspection, c’est que vous faites probablement un bullshit job.

 

3. Vos missions n’ont aucune cohérence et n’apportent rien de concret à l’entreprise.

Ensuite, Il est intéressant de faire le point sur les missions que vous effectuez. Interrogez-vous sur leurs intérêts dans le développement de l’entreprise et sur la valeur ajoutée concrète. 

Impression de tourner en rond sans cesse, perte de sens, ne pas trouver sa place et remise en question permanente… Si c’est ce que vous ressentez, c’est que vous faites très vraisemblablement un bullshit job !

Quand on exerce ce type de job, les missions proposées ne sont là que pour brasser du vent. Elles vous donnent l’impression que vous accomplissez quelque chose d’utile à l’entreprise. Bref, elles sont un subtil prétexte pour vous apporter une fausse légitimité dans l’entreprise.

De plus et pour en être certain, posez-vous la question de savoir si la suppression de votre emploi aurait une quelconque répercussion sur votre entreprise. Pire, cette suppression ne serait pas un mal pour l’entreprise (économie sur le salaire, moins de salariés à manager…)

Hélas, si vous répondez par la négative, c’est un signe complémentaire que vous faites un bullshit job !

 

3. Vous avez beaucoup de temps libre dans votre job !

Vous êtes au travail et vous avez fini les missions qui vous étaient attribuées. C’est pourquoi vous disposez de temps libre pour consulter vos réseaux sociaux, vos e-mails personnels, voire de commander sur internet. Il y a fort à parier que vous fassiez un bullshit job. En effet, si vous vous tournez les pouces, vous avez probablement soit pas suffisamment de tâches, soit ces tâches sont trop futiles et faciles.

Dans tout les cas, si votre temps de travail sert à autre chose que réaliser vos missions pour l’entreprise, ce n’est pas un bon signe.

De plus, si vous avez le temps de faire autre chose, cela peut signifier que vous n’êtes pas suffisamment impliqué dans l’entreprise. En effet, vous n’avez pas envie de faire d’autres missions sans intérêt. Des missions passionnantes et enrichissantes devraient vous prendre plus de temps et vous motiveraient à être impliqué d’avantage !

 

5. Vous n’êtes simplement pas heureux dans votre travail !

Enfin, si vous faites un bullshit job, il est fort probable que vous ne soyez pas heureux au travail. Vous appréhendez la sonnerie de votre réveil, vous traînez des pieds pour aller au bureau, vous faites vos tâches avec nonchalance…

Votre travail ne vous plait pas et vous le faites signifier par tous ces gestes. Si votre job ne vous épanouis pas et commence à vous peser, prenez les choses en main !

En effet, les conséquences de ce type de travail peuvent être désastreuses : perte d’intérêt, dépression, bore-out

Vous ne devez donc pas rester par confort et sécurité. Un salaire intéressant et des avantages dans l’entreprise sont appréciables mais ne vous apporteront jamais le sens que vous cherchez dans votre job !

 

En conclusion, si ces indices vous parlent et que vous répondez positivement à une majorité, c’est que vous subissez un bullshit job !

Après ce constat, deux solutions s’offrent à vous : Décider de conserver votre emploi pour des raisons pratiques et légitimes. Veillez simplement à ce que ce job ne vous pèse trop et que votre état général en pâtisse !

Enfin, vous pouvez démissionner de votre job et en trouver un autre, soyez rassuré : il existe plein d’autres entreprises qui vous proposeront un travail bien plus intéressant et valorisant !

 

Découvre nos entreprises à impact positif

Rendez-vous sur Meet My Job pour découvrir les dernières offres de stage & d’emploi des entreprises & associations qui ont un impact positif sur notre planète et société !