échec professionnel

Échec professionnel : Comment rebondir ?

Notre société est une société qui a toujours eu du mal avec la notion d’échec. C’est pourquoi connaitre un échec professionnel peut s’avérer difficilement supportable.

En effet, contrairement au modèle américain et celui des pays anglo-saxons, nous ne sommes pas toujours préparés à connaitre ce type d’échec et surtout à rebondir positivement par la suite.

Une candidature non-retenue par un recruteur, un contrat important qui tombe à l’eau ou un projet professionnel qui ne s’avère pas être viable sont autant de situations qui mettent notre esprit de résilience à rude épreuve ! Pourtant, il existe bel et bien des clés pour le gérer et faire en sorte qu’il soit moins lourd à gérer.

Cette semaine, Meet My Job vous donne les conseils pour rebondir après un échec professionnel !

 

1. Accepter cette douleur que vous ressentez.

Ne nous mentons pas : un échec professionnel est douloureux. Il fait mal car il touche à votre égo et à votre confiance en vous. Il vous fait ressentir de multiples émotions négatives comme la frustration, de la tristesse et même de la colère.

C’est pourquoi il est important pour vous d’accepter cette douleur et de la ressentir même si cela fait mal. Refouler cette douleur n’est pas la solution car vous ne serez pas en mesure d’en guérir et elle pourrait vous causer du tort dans le futur.

N’oubliez pas que vous n’êtes qu’un être humain. Vous avez le droit de souffrir. Il faut plus de courage pour assumer sa douleur que la cacher. Mettez de coté également votre orgueil et votre fierté personnelle. Vous devez être pragmatique et honnête avec vous même pour avancer efficacement !

Et puis, comme dit le dicton : c’est en acceptant son problème qu’on commence déjà à le résoudre !

 

2. Ne soyez pas trop dur avec vous même.

Ensuite, après l’acceptation passe le pardon. Après un échec professionnel, vous devez vous pardonner !

Comme nous l’avons dit précédemment ; vous êtes un être humain. Il est normal d’avoir mal mais également de douter et de se tromper. Rappelez vous que même les grands chefs d’entreprises ont également connu un échec professionnel au moins une fois au cours de leur vie. Il n’existe pas de parcours linéaire et parfait !

De plus, n’oubliez pas que si vous avez connu un échec professionnel, c’est que vous avez pris un risque. Vous avez eu le courage de vous confronter à une situation nouvelle et d’essayer de nouvelles choses. Il s’agit d’une attitude positive qui vous servira à remporter vos succès de demain !

On ne peut vous définir par rapport à vos erreurs. C’est pourquoi vous ne devez pas vous accabler, comme vous n’accableriez pas votre collègue ou votre proche s’il connaissait un échec professionnel.

Enfin, Prenez du recul et ressassez vos réussites professionnelles antérieures. Cela vous permettra d’arrêter de culpabiliser à outrance et de commencer à aller mieux. De plus, vous aurez bien d’autres occasions de réussir !

 

3. Analyser la ou les raisons de cet échec.

Ensuite, après avoir accepté la douleur et vous être pardonné, vous devez comprendre la ou les raisons qui vous ont conduit à cet échec professionnel.

En analysant cela, vous serez en mesure d’apprendre et d’éviter de faire des erreurs similaires dans le futur.

Les raisons de cet échec professionnel peuvent être issues de différents facteurs. Il est important pour vous de tous les recenser, même si l’une des raisons implique votre manque de préparation à cette situation. Il faut que vous soyez franc avec vous même pour pouvoir avancer efficacement. En procédant ainsi, vous saurez réagir différemment et plus efficacement si vous faites face à une situation similaire.

De plus, il peut être intéressant de lister vos forces et faiblesses pour voir ce que vous pouvez améliorer. Cela vous permettra d’être plus performant par la suite, aussi bien professionnellement que personnellement. Vous devez donc faire un véritable travail d’analyse pour rebondir après cet échec professionnel.

 

4. Partager cette situation à un collègue ou à vos proches.

Souvent, il peut être difficile de faire ce travail d’analyse et d’introspection après cet échec. En effet, nos jugements et notre opinion envers nous même peuvent altérer le processus de guérison.

De plus, un échec est souvent difficile tant cela touche à notre égo et à notre fierté. On a souvent tendance à vouloir le masquer aux autres car on veut toujours apparaitre comme flamboyant et conquérant !

Néanmoins et de la même façon que pour le syndrome de l’imposteur, il est intéressant de demander l’avis et des conseils avisés à un collègue ou à vos proches. Vous devez être entouré de personnes positives et bienveillantes qui vous aideront à surmonter votre échec. De plus, ces personnes pourront vous apporter des critiques constructives et bienvenues pour répondre à votre échec !

N’ayez pas honte de parler de votre échec professionnel de façon neutre et dépassionnée : Comme vos réussites, parler de vos échecs aux autres vous libérera d’un poids et inspirera surement votre entourage qui à déjà connu cette situation par le passé.

 

5. Préparez vous à revenir en force !

Après ces trois étapes essentielles, il est temps pour vous de revenir en force et de retenter !

Néanmoins, après avoir connu un échec professionnel, vous aurez peut-être plus de mal à revenir avec toute votre confiance, rassurez-vous : c’est normal. Vous avez encore quelque part en vous le goût amer de cet échec professionnel. C’est pourquoi, la dernière chose dont vous avez envie, c’est d’en connaître un à nouveau !

Cependant, vous devez prendre conscience que votre échec vous a rendu beaucoup plus fort et plus armé face à de nouvelles situations !

En effet, vous connaissez vos forces et vos faiblesses, vous avez une vision claire sur ce que vous devez améliorer. Vous devez donc reprendre confiance en vous et adopter une attitude positive face à de nouveaux challenges. Il est important de développer votre mental et de vous convaincre que vous êtes une personne forte, courageuse et capable de réussir !

 

Si un échec professionnel n’est jamais très agréable, il est parfois nécessaire d’en connaitre un au cours de sa carrière pour développer sa capacité de résilience. Finalement, l’important n’est pas l’échec en lui-même mais la capacité de la personne qui le subit à se relever et à en tirer des leçons. Il faut donc toujours rester positif et ne pas voir un échec comme une fin en soi mais comme d’un moyen de rebondir et de décrocher des succès à l’avenir !

 

Découvre nos entreprises à impact positif

Rendez-vous sur Meet My Job pour découvrir les dernières offres de stage & d’emploi des entreprises & associations qui ont un impact positif sur notre planète et société !