manager toxique

Comment savoir si mon manager est toxique ?

Si les méthodes de management évoluent pour devenir plus collaboratives et respectueuses du bien-être des salariés, on constate qu’il subsiste toujours le profil du manager toxique dans certaines entreprises.

Selon un sondage réalisé par l’ADP dans huit pays d’Europe, 23 % des sondés pointent le management toxique comme source du manque de productivité des salariés.

Ce type de manager est une hantise de tout salarié qui rejoint une entreprise. Avec ses méthodes qui appartiennent à un autre temps, le manager toxique sème la terreur et l’angoisse parmi son équipe. Il peut conduire ses collègues à perdre confiance en eux, au burn-out et à la dépression voir à la démission sur le long terme.

Cette semaine, Meet My Job vous aide à reconnaitre un manager toxique !

 

1. Il a TOUJOURS raison. 

Tout d’abord, vous devez savoir que peut importe ce que vous faites ou avez fait, le manager toxique aura toujours raison. Ce type de manager pense toujours mieux que son équipe et il se fiche bien d’avoir leur avis.

Toutefois, si une décision qu’il a prise se révèle être contre-productive et infructueuse, il n’hésitera pas à contester sa responsabilité et cherchera même à trouver un ou plusieurs boucs émissaires au sein de son équipe.

Il est donc très difficile, voire impossible de lui prouver qu’il a tort tant il fait preuve d’une immense mauvaise foi et d’une confiance démesurée en lui. Si vous décidez toutefois de lui faire face, méfiez-vous car il pourrait vous le faire payer, en vous attribuant l’échec d’un projet ou d’une mauvaise décision par exemple.

 

2. Il s’attribue tous les mérites. 

Le manager toxique cherchera toujours à s’attribuer les mérites de son équipe. Il ne veut récolter que les louanges.

Pour lui, si son équipe réussit, c’est qu’il est avant tout un bon manager. Il n’a que faire des efforts fournis par ses collègues et n’est pas capable d’encourager son équipe ou de les féliciter.

Néanmoins, comme nous l’avons dit précédemment, s’il s’avère que son équipe échoue, il cherchera à se dédouaner et n’hésitera pas à vous critiquer devant vous ou devant ses supérieurs par rapport à cet échec. Il n’a pas la moindre notion de collectif et de travail d’équipe.

 

3. Il harcèle constamment son équipe ! 

Il y a fort à parier que si le manager toxique avait fait un autre métier, cela aurait été sans doute espion.

En effet, le manager toxique n’hésitera pas à vous surveiller de toutes les manières possibles et de façon abusive. Tous les moyens sont bons pour vous mettre la pression : e-mails constants, appels, SMS, notifications permanentes sur le logiciel de travail collaboratif…

Il veut vous faire comprendre qu’il est constamment dans votre dos, prêt à voir si vous faites bien votre travail. En procédant de cette façon, il est clairement dans le harcèlement moral le plus absolu.

Si votre manager vous harcèle de la sorte, ne prenez pas la peine de répondre à tous ses messages et surtout ne consultez pas votre boîte e-mail le dimanche soir. Il vous aura surement envoyé un message bien anxiogène pour commencer en beauté le début de la semaine.

 

4. Il fait preuve de favoritisme. 

On pourrait résumer cette stratégie du manager toxique par l’expression “diviser pour mieux régner”.

En effet, le manager toxique monte les uns contre les autres et cherche à instiller une compétition malsaine entre les membres de son équipe. Il mettra en lumière les défauts de chacun sur place publique et s’en servira comme d’un élément de division dans son équipe.

Il cherche à déstabiliser son équipe et à les pousser à de meilleurs résultats…en les humiliant !

Vous devez faire attention car ces actes malsains à répétition peuvent conduire à une perte de l’estime de soi, au burn-out voir à la dépression. De plus, il faut

conserver des rapports normaux avec vos autres collègues et ne pas tomber dans le jeu du manager toxique.

 

5. Il est agressif et menaçant. 

Enfin, le manager toxique est un véritable passif agressif en puissance. Il n’hésite pas à mettre une pointe d’agressivité et de menace dans ses phrases de manière subtile ou pas du tout.

Il cherche à vous faire comprendre que votre avenir professionnel est entre ses mains et qu’il pourrait vous virer d’un claquement de doigts. Le manager toxique fait preuve d’un certain sadisme car il aime penser que les gens le craignent, cela lui permet de booster sa confiance en lui.

Sachez que des pratiques de la sorte peuvent être dénoncées car il s’agit également de harcèlement moral. Ne vous laissez pas parler de la sorte et préparez-vous à le confronter s’il va trop loin. N’hésitez pas à enregistrer ses menaces pour avoir des preuves contre lui.

 

Un manager toxique n’est jamais simple à gérer. Il est d’autant plus difficile à gérer qu’il s’agit de votre supérieur hiérarchique et qu’il y a toujours cette crainte d’être réprimandé, voire licencié.

Toutefois, ce n’est pas parce qu’il est votre supérieur que tout lui est permis. Il est important de ne pas vous laisser détruire par sa personnalité envahissante. Si ce manager toxique est trop dur à supporter, vous avez plusieurs options : démissionner pour sortir de cette spirale infernale et pour conserver votre santé mentale.

Soit, et si ce type de management commence à toucher durablement votre santé et celles de vos collègues, intenter une action en justice contre lui. Ayez toutefois l’intelligence de collecter des preuves de son comportement pour prouver vos dires et faire en sorte qu’il soit puni.

 

Découvre nos entreprises à impact positif

Rendez-vous sur Meet My Job pour découvrir les dernières offres de stage & d’emploi des entreprises & associations qui ont un impact positif sur notre planète et société !