Embauche 1200x600

Comment convaincre lors d’un entretien d’embauche ?

Ça y est! Vous avez décroché un entretien d’embauche, on vous félicite. A présent, il est temps de faire ses preuves et de se montrer convaincant-e. Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de s’armer de certains procédés rhétoriques afin de se montrer assertif. Au diable le stress et les entretiens mal préparés, voici nos conseils pour triompher lors de votre prochaine entrevue.

Soyez confiants lors de l’entretien

On ne le répètera jamais assez mais c’est essentiel : ayez confiance en vous et en vos compétences. Bien que le processus d’embauche en lui-même puisse être stressant et incertain, n’oubliez pas que vous êtes l’un des acteurs principaux de ce dernier. Alors, prenez vos responsabilités et affronter ce nouveau défi avec ardeur.  De plus, il est important d’arriver à l’entretien avec un bon état d’esprit. Généralement, on peut conseiller de se lever tôt et de prendre le temps de préparer un bon petit déjeuner, donnez à votre corps les ressources nécessaires pour être en pleine forme. Afin de décompresser, prévoyez une séance de sport après l’entretien ou même une balade près de chez vous. L’exercice physique vous fera le plus grand bien et c’est un excellent moyen de relâcher la pression (retrouvez ici les 7 bienfaits de la marche).

 

Soyez fidèle à vos valeurs, vos habitudes et faites vous confiance. Vous avez décroché ce rendez-vous et rien que pour cela : soyez fier ! Une fois la lecture de cet article achevée, nous vous invitons à découvrir nos astuces pour se préparer à un potentiel second entretien car c’est une étape récursive dans le processus d’embauche.

Les neufs commandements

Quelques aspects importants sont également à prendre en considération, comme vos compétences oratoires et votre assertivité. Lors de votre entretien d’embauche, les échanges avec votre interlocuteur devront répondre à certaines règles afin que la conversation soit la plus pertinente et productive possible. Le bon déroulement d’une conversation dépend en partie de vous, il est important d’en être conscient afin d’éviter toute maladresse le jour-J. De fait, il est primordial de se remémorer certaines règles qui permettent de garantir la qualité d’une discussion.

En effet, selon le linguiste britannique Paul Grice, le bon déroulement d’une discussion répond à neuf maximes conversationnelles, classables en quatre catégories : quantité, qualité, relation et manière. Ces maximes se basent sur un principe de coopération, inhérent au débat public et donc aux conversations qui le composent. 

Les maximes conversationnelles

Tout d’abord, les maximes de quantité concernent la tenue et la longueur de votre échange. Selon Grice, notre contribution à la conversation doit renfermer autant d’informations qu’il en est requis et ne doit contenir plus d’informations qu’il en est requis. Autrement dit, ne vous perdez pas dans des détails futiles et contre-productifs : le hors-sujet est votre ennemi. En somme, dites tout ce que vous devez dire et limitez-vous à cela.

Ensuite, les maximes de qualité englobent le fond de votre conversation, les propos que vous avancez. Ces maximes statuent qu’il ne faut jamais affirmer ce que l’on croit être faux et ce pour quoi nous manquons de preuve. Le mensonge n’a pas sa place dans un entretien d’embauche sérieux. Bien évidemment, n’avancez pas des éléments dont vous ne pouvez pas prouver la véracité, cela pourrait se retourner contre vous un jour. Cependant, n’omettez pas pour autant de mentionner un aspect qui a de l’importance à vos yeux.

Étant donné le bien-fondé des propos que vous devez partager, il vous faut également considérer la troisième catégorie, la maxime de relation. Cette dernière maintient que vos assertions doivent être avisées : soyez pertinents. Vos réponses doivent faire écho à la question de votre interlocuteur, et vice versa. Répondez de manière adéquate en gardant le sujet principal au centre de votre réflexion.

Enfin, nous pouvons ajouter les maximes de manière qui viennent consolider les bases de notre argumentation. Premièrement, évitez de vous exprimer de manière obscure. Ne laissez pas votre interlocuteur dans le flou, l’acuité de vos propos dépend de vous et ces derniers ont une importance capitale. Autrement dit, ne laissez rien au hasard et interdisez tout sous-entendu. De plus, Grice nous dit :  évitez d’être ambigu. Cette septième maxime complète la précédente et renforce l’importance de s’exprimer avec précision. Pour finir, concluons avec “soyez bref” et “soyez méthodique”. Ces deux maximes soutiennent que votre discours doit être réfléchi et construit rigoureusement. Limitez vous au nécessaire et construisez votre argumentation avec méthode.

Les compétences oratoires au centre de l’embauche

À l’avenir, nous espérons que vous prendrez en considération ces règles qui sont à la base de la coopération conversationnelle. Elles vous guideront dans votre argumentation et aideront à rendre vos propos pertinents. Car lors d’un entretien d’embauche, même si votre curriculum vitae en dit beaucoup, il ne faut surtout pas lésiner de mettre en avant votre personnalité et de présenter de manière avantageuse (mais fidèle) vos valeurs ainsi que vos atouts. Pour ce faire, développer ses compétences oratoires est une arme redoutable qui vous préparera au mieux pour votre futur professionnel et les inéluctables entretiens d’embauche auxquels vous ferez face. Alors, armez-vous en conséquence pour être fin prêt lors de votre prochaine entrevue, peut-être même décrochée avec l’aide de Meet My Job, sait-on jamais : découvrez nos offres d’emploi.

 

Pour plus de contenu, n’hésitez pas à visiter notre Linkedin et notre Instagram !

Découvrez nos entreprises à impact positif

Meet My Job est la 1ère plateforme belge de recrutement dédiée au développement durable. Alors, qu’attendez-vous? Trouvez votre job/stage de rêve dans le développement durable ici !